Archives par mot-clé : Dubois

L’Année musicale

par Arthur Pougin

dans Le Soir du 2 janvier 1874

Le mouvement musical, qui continue d’être très actif à Paris, le serait bien davantage encore si les efforts de nos artistes étaient encouragés comme ils le méritent, au lieu d’être entravés par l’inertie, involontaire ou calculée, des grandes administrations théâtrales. En ce qui concerne ses rapports avec le théâtre, la musique, en effet, est loin d’avoir à se féliciter de la situation que lui font les hommes et les événements. L’administration supérieure, sourde aux trop justes doléances de nos artistes, n’a pas encore trouvé un moyen de hâter la reconstruction du Théâtre-Lyrique, détruit depuis 1871, et la disparition de ce théâtre si utile se fait cruellement sentir, en les privant d’un débouché essentiel et considérable. En fait de scènes lyriques d’un rang élevé, nos compositeurs n’ont donc plus à leur disposition que l’Opéra-Comique, théâtre placé malheureusement en des mains qu’on peut justement appeler inhabiles, et qui, manquant complément à sa mission, semble beaucoup disposé à éloigner et à dégoûter les artistes qu’à les attirer et à les accueillir, comme ce serait son devoir. Quant au Théâtre-Italien, il est, de sa nature, complètement inutile et nul au point de vue de la production nationale.

Continuer la lecture de L’Année musicale

Bruits de coulisses

par François Oswald

dans Le Gaulois du 13 mai 1873

Les jeunes compositeurs seraient mal venus aujourd’hui de se plaindre qu’on ne leur donne pas l’occasion de se produire.

Continuer la lecture de Bruits de coulisses

Semaine théâtrale

par H. Moreno

dans Le Menéstrel du 11 mai 1873

Nos jeunes compositeurs seraient mal venus aujourd’hui de se plaindre que les portes leur soient fermées et qu’on ne leur donne pas l’occasion de se produire. L’année qui vient de s’écouler leur a été particulièrement favorable. Sans parler des concerts populaires de M. Pasdeloup, des concerts nationaux de l’Odéon et des concerts Danbé, où bon nombre d’entre eux ont pu faire leurs preuves symphoniques, nos théâtres, il faut le reconnaître, se sont montrés très hospitaliers à leur égard.

Continuer la lecture de Semaine théâtrale

Revue musicale

La réouverture de l’Opéra-Comique et son programme

par Ernest Reyer

dans le Journal des débats politiques et littéraires du 31 août 1872

Demain dimanche, l’Opéra-Comique rouvrira ses portes, après deux mois de fermeture employés à des réparations urgentes et à des embellissements. Nous connaissons déjà par l’affiche le programme des premières soirées : le Domino noir, la Dame blanche, Zampa, Haydée et le Pré aux clercs. Nous savons aussi, par les réclames adressées aux feuilles spéciales, quelles surprises nous sont réservées pour la saison d’hiver : le Don César de Bazan, de MM. Dennery et Jules Massenet ; le Roi le sait, de MM. Gondinet et Léo Delibes ; un ouvrage en trois actes de M. Legouvé, musique de M. Paladilhe, dont on ne dit pas le titre ; un opéra-bouffe de MM. Ludovic Halévy et Meilhac, musique de M. Bizet ; la Clef d’or, de MM. Octave Feuillet et Eugène Gautier ; un acte de M. Poise ; un acte de M. Dubois, et quelques reprises importantes telles que Roméo et Juliette, le Pardon de Ploërmel et les Dragons de Villars. De belles promesses, vraiment, s’il ne fallait rien en rabattre. On nous rendra bien aussi, j’imagine, Djamileh et la Princesse jaune.

Continuer la lecture de Revue musicale

Semaine théâtrale

Première représentation de Djamileh de G. Bizet.

par H. Moreno

dans Le Ménestrel du 26 mai 1872

Notre jeune école de musique poursuit un but qui ne nous paraît pas encore bien défini, mais doit-on avoir le courage de l’en blâmer et de lui briser les ailes ?

Continuer la lecture de Semaine théâtrale